Sur Sodebo Ultim’ avec Thomas Coville

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

Parfois, la vie de blogueuse-rédactrice-freelance est un peu compliquée et on se demande ce que l’on est venu faire dans cette galère. Et puis il y a d’autres fois où elle nous offre des cadeaux bien plus grands que ce que l’on n’ose imaginer.

C’était le cas la semaine passée quand Céline et moi avons été invitées à une sortie en mer sur l’incroyable Sodebo Ultim’ ! Oui, parfaitement ! Sodebo Ultim’, le bateau  sur lequel Thomas Coville a battu le record du Tour du Monde en solitaire en 49 jours !

Ce que nous ne savions pas, c’était que nous allions également avoir la chance de naviguer avec… THOMAS COVILLE !

Mardi 9 mai, nous avons donc rendez-vous à La Trinité-sur-Mer où se trouve l’atelier de Sodebo Voile. Nous y retrouvons notamment les Carnacoises qui sont aussi de la sortie ! Nous sommes seulement huit à embarquer en plus de l’équipage. Il faut savoir que très peu de personnes ont la possibilité d’effectuer une sortie en mer sur Sodebo Ultim, nous faisons vraiment partie des privilégiés !

Une fois équipées, nous prenons un zodiac pour retrouver Sodebo Ultim qui est déjà en mer, dans la baie de Quiberon.

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

C’est l’occasion d’une jolie promenade sous le soleil. Et soudain, on l’aperçoit, ce trimaran exceptionnel : immense, magnifique, rapide. Il a l’air de voler.

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

31 m de long. 22 m de large. Un mât de 35 m. DINGUE.

Il s’arrête et le zodiac l’approche et déjà, on sent que cette sortie ne sera pas comme les autres puisqu’il faut littéralement nous hisser pour monter à bord à cause de la hauteur du flotteur.

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

Effectivement, à peine le pied posé sur le filet, la vue est époustouflante ! Le mât domine crânement et sous nos pieds, l’eau clapote à plusieurs mètres. Il faut aussi trouver ses marques pour se déplacer dans cet environnement inconnu.

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

Nous sommes tous un peu intimidés, nous avons peur de déranger l’équipage, peur de ne pas se mettre au bon endroit. Thomas Coville vient alors avers nous avec un grand sourire et nous briefe pour ces 2h30 de navigation à venir. Comme vous pouvez le voir, à ce stade, on sourit déjà tellement d’exaltation que l’on risque la crampe.

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

Thomas nous explique que l’équipage est là pour nous, pour nous accompagner dans nos déplacements pour une sécurité maximale et pour répondre à toutes nos questions.

Nous voilà donc partis sur Sodebo Ultim’ et une fois les premiers instants de la découverte passés, on trouve nos repères.  L’équipage s’active, chacun sait ce qu’il doit faire pendant que Thomas barre sereinement. La sensation de vitesse est hyper impressionnante ! D’ailleurs, quand on regarde le compteur de vitesse, on voit que ça monte, ça monte ! 20, 22, 25, 29, 32 nœuds ! WAOUH !

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

Jean-Luc Nélias (l’un des meilleurs navigateurs français qui a routé Thomas durant le record) nous accompagne vers l’avant du bateau. La traversée sur les filets est extrêmement impressionnante alors que le bateau est en appui sur le flotteur opposé mais c’est très grisant !

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

Nous rejoignons ensuite la proue du bateau pour une expérience unique : faire comme Léonardo Di Caprio dans Titanic ! Le bruit, le vent, les embruns qui piquent le nez, la sensation est complètement folle ! On sent à la fois la force du vent et de la mer et la puissance du bateau. Cela restera pour moi comme l’une des plus belles décharges d’adrénaline positive de ma vie.

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

Nous avons ensuite le privilège de visiter l’intérieur du bateau, les entrailles pourrait-on même dire puisque Jean-Luc nous accompagne à la cale. Là, se trouvent notamment des dizaines d’enregistreurs et les batteries qui alimentent le bateau. En course, on y stocke le matériel et quand il s’agit d’une course en équipage, on y dort aussi. Les bruits y sont décuplés, on imagine que les nuits n’y sont pas de tout repos.

Une fois de retour dans le cockpit, nous discutons avec Thomas Coville de mille et une choses : des conditions de son record, de son alimentation (il a presque réussi à nous donner envie de tester ses risottos déshydratés !), de sa préparation, de sa routine sur le bateau quand il est seul en navigation, du sommeil mais aussi de notre boulot de blogueuses.

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

On pourrait y passer des heures mais c’est l’heure de quitter Sodebo Ultim’ et son équipage incroyable.

Sur Sodebo Ultim avec Thomas Coville (via wonderfulbreizh.fr) #tourdumonde

Une dernière photo souvenir de cette mini-épopée, des poignées de mains chaleureuses et des mercis, nous voilà à nouveau sur le zodiac qui s’éloigne du géant des mers. On s’éloigne en se disant que non, ce n’était pas un rêve et que l’on gardera longtemps le souvenir émerveillé de cette sortie.

 

Un grand merci à Thomas Coville, à Jean-Luc Nélias, à tout l’équipage, à Sodebo (en particulier Julie) et à l’agence Addviso (et notamment Lucie) qui nous ont offert ce cadeau exceptionnel. De notre côté, on va suivre de près la nouvelle aventure de Sodebo Ultim’ et de Thomas Coville : la course The Bridge !

 

Enregistrer

Enregistrer

17 commentaires

  1. ohhhhhh le rêve !! c’est le type d’expérience à vivre au moins une fois dans sa vie sur ces formule 1 des Océans !! le pied non ??

  2. Oh làlà ! Trop de la chance ! Je suis jalouuuuuuuuuuuuse !!! 😀
    Cela fait parti d’un de mes rêves ça naviguer sur un tel bateau ! Vraiment trop trop trop veinardes !!

  3. Super expérience, ça doit être impressionnant !
    ça me rappelle lorsque je suis allée voir son arrivée au port de Brest en décembre, c’était un chouette moment plein d’émotions.

  4. Bravo pour votre reportage. J’ai eu, comme vous, la chance de naviguer sur ce superbe bateau en compagnie de Thomas et j’ai revécu mes émotions passées en vous lisant et en regardant vos photos. C’est un moment unique, incomparable et des sensations pas tout à fait descriptibles mais vous en parlez très bien. Merci pour ce flash-back et pour votre récit.

  5. Oooh l’expérience de fou!
    J suis un peu jalouse j avoue et puis Thomas…. il est canon 😉
    Plus sérieusement, j ai ressentie votre émotion à la lecture de ces mots!
    L accueil avait l’air parfait pour partager cette expérience avec cette équipe au top.
    Merci pour le partage!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *