Lecture wbzh : Les Lavandières de Brocéliande

 

Edouard Brasey - Les Lavandières (via wonderfulbreizh.fr)

Et voilà le retour attendu du club de lecture WBZH ! J’ai mis un peu de temps à vous proposer un nouveau titre car j’étais pris par d’autres lectures estivales et rien de relatif à la Bretagne ne m’inspirait.

Et puis je suis tombée sur un livre dont le titre m’a interpelée : Les Lavandières de Brocéliande d’Edouard Brasey. Inutile de vous détailler mon attraction vers Brocéliande et ses légendes, pas vrai ? En revanche, ce que vous ne savez pas, c’est que j’ai une tendresse très forte pour les lavandières. J’aime beaucoup les scènes peintes de femmes en train de laver le linge au lavoir, j’imagine leur discussion, leur application.

Autant vous dire que ce titre a suffit à lui seul à me décider ! Mais l’histoire également m’attire…

Voilà le résumé de l’intrigue : « En ce matin de la Toussaint 1943, la communauté des lavandières de Concoret, petit village en lisière de la forêt de Brocéliande, est saisie d’effroi quand Gwenn, une jeune orpheline, découvre l’une de ses consoeurs noyée dans le lavoir. Dahud, la doyenne et mère de la victime, incrimine les lavandières de la nuit, ces créatures surnaturelles qui, dans les légendes bretonnes, lavent les linges ensanglantés de leurs enfants mort-nés. Mais les soupçons se portent sur deux suspects bien réels : Philippe de Montfort, jeune noble à qui l’on prête une liaison avec la défunte, et Loïc, un pauvre charbonnier bossu méprisé de tous. Les deux hommes inspirent à Gwenn, élevée par Yann, un vieux sage vivant dans les bois, des sentiments contradictoires : amitié, admiration, pitié ou amour ? « .

Alors, ça vous tente de me rejoindre dans cette aventure ? On se retrouvera fin novembre début décembre pour confronter nos avis ! Bonne lecture !

Vous pouvez acheter Les Lavandières de Brocéliande chez votre libraire ou ICI.

Enregistrer

4 commentaires

  1. L’histoire à l’air d’être super, je pense que je vais me laisser tenter !
    D’ailleurs t’as vu par le même auteur il y a les sirènes d’ouest, qui a aussi l’air bien passionnant !

  2. Je l’ai lu : difficile de s’arrêter quand on a mis le nez dedans. Mais c’est normal : c’est Edouard Brasey. Je ne suis peut-être pas objective car je suis une fan inconditionnelle ! Et Bretonne dans le coeur (surtout Brocéliande !).

  3. Ca me donne vraiment trop envie je crois que je vais me laisser tenter. Il faudrait que tu ailles à porto ou les lavandieres le font encore des scènes vraiment cocasses et peut-être un jour tu viendras dans ma ville faire la ballade des lavoirs…

Les commentaires sont fermés.