Lecture wbzh – L’Enchanteur de Barjavel : avis

L'Enchanteur de Barjavel

Comme je me réjouissais de cette lecture du mois… L’Enchanteur de Barjavel n’était pas une découverte alors je savais que j’allais aimer mais ce que je ne savais pas, c’est à quel point j’allais me régaler !

L’histoire se déroule au temps du roi Arthur et des chevaliers de la table ronde mais le vrai héros de cette histoire, c’est Merlin l’enchanteur. On découvre la manière dont il a été créé par son père le Diable et la lutte qu’il a menée pour échapper aux griffes de son père. On l’accompagne lorsqu’il rencontre Viviane dont il tombe amoureux et on vit avec lui les espoirs et les déceptions qu’il met dans chacun des chevaliers qu’il pense être l’élu qui doit découvrir le Graal.

L’histoire est belle, passionnante, palpitante. D’autant plus qu’elle est émaillée de personnages secondaires terriblement intéressants et de personnages anecdotiques qui pimentent chaque page.

Evidemment, on connait tous la trame des aventures des chevaliers de la table ronde : le roi Arthur, la reine infidèle Guenièvre amoureuse de Lancelot le beau chevalier du lac, Perceval la coeur pur, Morgane la soeur malfaisante du roi, Galaad le chevalier parfait… Ces personnages nous sont familiers (surtout si comme moi, vous avez vu étant petit le film Excalibur – punaise, qu’est-ce que j’ai pu avoir peur des incantation de Morgane… – avec la musique hypnotisante de Carmina Burana) mais ici, leurs aventures prennent un nouvel éclairage.

Il y a les batailles et les différentes épreuves que rencontrent les chevaliers dans leur quête du Graal, toutes teintées de magie et d’humanité. Les scènes initiatiques s’enchaînent mais ne se ressemblent pas. Et puis il y a l’amour. Ou plutôt les amours. Dont celui de Merlin et Viviane qui ne peut être consommé et qui tient en haleine le lecteur. Et celui, plus connu, de Guenièvre et Lancelot, contraire aux bonnes moeurs et que l’auteur écrit de la plus jolie des façons en leur offrant tout simplement une page blanche où ils s’aiment à l’abris de tous.

Barjavel se promène dans la légende avec une plume superbe. Ses descriptions sont à elles seules de vraies merveilles. Il décrit fabuleusement Merlin qui apparaît sous ses différents visages, il traduit la beauté à couper le souffle de Viviane puis de Guenièvre. Son évocation de Brocéliande m’a donné furieusement envie de m’y rendre le plus vite possible pour terminer le livre dans une clairière (sauf que la météo ne s’y prêtait pas vraiment ^__^). C’est ce que je préfère dans ce livre je crois, cette manière incomparable de décrire et de rendre vivants des tableaux imaginaires.

Parmi les choses que je retiens également, c’est le côté facétieux de Barjavel qui permet à Merlin d’offrir à la vieille Bénigne des présents anachroniques : des boîtes de conserves, une feu de cheminée qui s’allume seul, un chat…

On quitte ce livre avec un pincement au coeur même si la quête du Graal est achevée. On aimerait passer encore un peu d’éternité avec Merlin et Viviane, les « voir » encore un peu si beaux et si jeunes (car moi, je les vois vraiment quand je lis les lignes de Barjavel). Alors si par hasard, vous ne l’avez pas encore lu, n’hésitez pas une seconde et si jamais vous l’avez déjà lu, j’ai hâte de lire vos commentaires ici. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé, ce que vous avez aimé dans le livre et sait-on jamais, ce que vous n’avez pas aimé !

Vous pouvez acheter L’Enchanteur chez votre libraire ou en ligne ici

 

12 commentaires

  1. Je suis en train de lire, et j’adore.
    J’ai eu un peu de mal a entrer dans la lecture au début, et même si on connait les histoires de chacun des personnages, la façon dont l’auteur écrit dans ce livre montre ces personnages sous un angle nouveau. Je le recommande vraiment.

  2. Mon mari adore les chevaliers de la table ronde : je lui achète ce livre de ce pas!! Merci pour ce commentaire passionnant!

  3. J’aime très fort Barjavel, et depuis cet été je brûle de lire ce livre ! De petits aléas littéraire m’ont pris du temps et c’est pas plus mal, j’ai envie de le garder au chaud et de le savourer encore plus parce que j’aurais attendu avant de m’y plonger. Ton joli billet a renforcé mon attirance envers ce livre 😉

Les commentaires sont fermés.