Laure Faraggi, entrepreneuse à Rennes

 

wbzh_laure_faraggi2

J’ai découvert l’univers de Laure Faraggi il y a 6 ans. Elle était venue colorer de rose et de dentelle l’univers des blogs. Sa marque de fabrique, c’était les sweet tables et les bons plans qu’elle partageait avec sa communauté. Véritable pionnière en la matière, elle d’ailleurs publié un bel ouvrage intitulé Les sweet tables aux éditions Eyrolles.

Depuis, j’ai eu le plaisir de rencontrer Laure « en vrai » et de passer de très bons moments avec elle. Nos rencontres semblent toujours trop courtes, surtout que cette ancienne Rémoise-Parisienne s’est installée en Bretagne il  a quelques années pour son plus grand bonheur.

Maman de deux petites filles de 9 et 7 ans, elle se jongle avec mille idées et ses projets s’enchaînent sans se ressembler. Elle nous a fait le plaisir de se poser quelques minutes pour répondre à nos questions et nous en sommes ravies.

Tu as importé le concept des sweet tables en France et tu as même écrit un livre sur le sujet, comment expliques-tu cet engouement ?
Les Sweet Tables sont une curiosité qui intrigue énormément les français jusqu’à maintenant. Pourquoi ? Nous sommes reconnus mondialement pour notre art de vivre que ce soit dans le domaine culinaire que dans la décoration, nous avons en quelque sorte l’étiquette du « bon goût ». La Sweet Table connaît un engouement par son aspect artistique mais toutefois il reste un aspect dubitatif non-négligeable de la part du français concernant la qualité des produits qu’on pourra déguster.
C’est un peu notre challenge ! La pâtisserie décorative a fait son entrée sur le marché français via les cupcakes, petit produit facile et mignon. Mais un cupcake ne suffit pas à créer une Sweet Table à lui tout seul.  De par son décor la Sweet Table fait évidemment un carton auprès de enfants, c’est la raison pour laquelle elle s’est introduite en France sur le marché des anniversaires.  Il reste quoi qu’il arrive un chemin à parcourir avant qu’elle fasse partie de la vie festive au quotidien mais c’est en réalisant des choses de qualité que les choses évolueront. Et je parie sur les idées « à la française » pour y arriver.

wbzh_laure_faraggi4

wbzh_laure_faraggi5

(photos : Instants Capturés)

Tu as également développé différents sites et services autour des sweet tables et des goûters d’anniversaire pour enfants, peux-tu nous les présenter ?
Les Sweet Tables resteront pour moi une vraie passion car elles sont une ressource inépuisable en créativité. Quand je suis arrivée en Bretagne, j’ai difficilement réussi à trouver des cake designer. La seule reconnue pour l’instant sur la région est Beatriz Belliard, elle m’exprimait ses difficultés à convaincre que ses gâteaux ne sont pas uniquement beaux mais qu’ils sont bons et le comble est que la plupart de ses commandes partent vers des régions bien plus lointaines. Je me suis dit que monter une agence événementielle pour enfants spécialisée dans les Sweet Tables était un moyen de communiquer sur cette nouvelle tendance et d’ouvrir les esprits. Mon Joli Birthday est né, petit à petit il fait son chemin ce qui m’arrange car c’est une activité professionnelle annexe qui pour moi doit rester un loisir.

Comment es-tu tombée amoureuse de la Bretagne ?
Je suis arrivée en Bretagne en 2008, je voulais offrir à mes filles une vraie qualité de vie. Cette région me parlait énormément car j’y passais toutes mes vacances quand j’étais petite. Chaque jour elle ne cesse de me plaire, je suis continuellement émerveillée par ses décors et sa nature qui te fait comprendre que c’est elle la maîtresse des lieux et c’est elle qui fait la beauté de cette région. La Bretagne a été préservée du béton, les fronts de mer sont charmants avec toutes ces petites maisons en pierre. Le climat y est doux, certes on aimerait lui ajouter 5 degrés de plus mais finalement c’est aussi ce qui fait son charme et contrairement à ce qu’on pense je n’ai pas la sensation de manquer d’ensoleillement, venant d’une région où un tapis de nuages bas s’installe parfois pendant des jours, en Bretagne le ciel est toujours en mouvement et ça contribue à créer sa dynamique. Oui, je suis amoureuse de la Bretagne !

Tu es très sportive, tu pratiques pas mal de sports outdoor, dis-nous tout !
La Bretagne est si belle que sa nature est une invitation permanente et ce, tous les mois de l’année. A part quand le crachin s’installe, on aime être dehors et profiter. Randonnées sur les sentiers côtiers, sports de glisse… Depuis quelques mois j’ai commencé le kitesurf, une activité qui me plait énormément car il faut apprivoiser le vent, la mer et la météo. Chaque session est différente car les conditions ne sont jamais les mêmes ce qui oblige à toujours de remettre en question. Je pratique aussi du yoga sur paddle, comment être plus zen qu’au milieu de la mer ? C’est une sensation incroyable que je recommande, peu importe son niveau en sport, le simple fait d’être dans ce décor suffit à nous satisfaire.
DCIM100GOPRO
wbzh_laure_faraggi1

Tu travailles sur un nouveau projet d’espace rennais, que peux-tu nous en dire ?
En tant qu’entrepreneuse, travailler seule la majeure partie de temps de chez soi est parfois difficile à vivre au quotidien. La rupture sociale est évidente et le manque de motivation est réel. En février dernier, je me suis mise en quête d’un espace de coworking à Rennes pouvant m’accueillir quelques jours par mois. J’ai trouvé des espaces certes mais aucun qui véhiculait l’idée que je me faisais d’un espace de travail communautaire avec un réel échange de compétences entre les membres et de surcroît un concept qui puisse répondre à mes contraintes budgétaires. J’ai donc décidé d’ouvrir moi-même cet espace. J’ai commencé par chercher le lieu idéalement placé, je voulais un univers citadin et j’ai trouvé !  Le Loft – Cowork’in Rennes ouvrira ses portes en fin d’année. Un espace de 300m2 situé place Hoche où le mot clef sera la convivialité. L’aménagement de l’espace a été pensé afin qu’il puisse idéalement répondre aux attentes de chacun et le modèle économique lui avait pour mot d’ordre la flexibilité afin que tout le monde puisse profiter de l’effervescence de la communauté. Plusieurs open-spaces, des bureaux fermés, une salle de réunion, des salles de rendez-vous clientèle, une salle de workshop pouvant accueillir des boutiques éphémères ou des ateliers créatifs, une cafétéria, des jeux et même un espace sieste seront là pour créer un univers propice au travail mais aussi à la détente.
Dès l’ouverture du Loft, un agenda sera proposé tout au long de l’année afin de faire vivre ce lieu sans cesse et chaque membre sera invité à s’investir au sein de l’espace, mon but étant que personne ne s’y installe à long terme et que chacun puisse prendre son envol aussi vite que possible.

Qu’est-ce que Rennes a que Paris n’a pas selon toi ?
Le temps de vivre !

Peux-tu partager avec nous une ou plusieurs de tes adresses préférées à Rennes ?
Les cupcakes de chez Surprise Party, la boutique Les P’tits Papiers, les rouleaux de printemps de chez Au Bol, la cuisine thaï de Chez Meh, les boutiques kids Même Pas Peur du Loup et Tipi, les burger de chez Roadside, les cookies de La Boîte à Cookies, la baguette de chez Augustin, le beurre de chez Bordier, l’afterwork du Mabilay, la night fever à l’Upper…
Et ceci n’est qu’une liste non exhaustive parce que Rennes regorge d’endroits sympas et que je suis encore loin d’en avoir fait le tour !

Que peut-on te souhaiter ?
Que je garde ma santé et mon énergie, que je réussisse à équilibrer vie pro et vie privée, que je trouve du temps pour profiter de la vie, que je reste positive, que je donne aux autres l’envie de se bouger, que je continue à bouillonner d’idées et plus que tout que je continue à apprécier les choses simples de la vie.

 

Merci à toi Laure pour la belle énergie que tu transmets et merci d’avoir répondu à nos questions !

Vous pouvez retrouver Laure sur Instagram : @lauresgm et sur le site Mon Joli Birthday !

2 commentaires

Les commentaires sont fermés.