wbzh lecture : Marie-Tempête – avis

wbzh_marie_tempete2

Alors, alors… Ce mois-ci, nous avions rendez-vous avec Marie Delaunay, l’héroïne de Marie-Tempête de Janine Boissard.

Je vous l’avais dit au lancement de la lecture, j’avais peur du côté un peu « à l’eau de rose » du roman. Pour le coup, même si la romance est parfois un peu trop rose et le fond du trou un peu trop profond, je n’ai pas été du tout dérangée par cet aspect dans ma lecture. Je me suis très vite laissée embringuer dans l’aventure de Marie. Jeune veuve, mère de deux grands enfants, elle reprend le bateau de son mari pêcheur pour éponger ses dettes. Evidemment, cela ne va pas se faire sans mal.

Je pensais que toute l’aventure serait axée sur ce pan de l’histoire mais finalement, il ne s’agit que de l’accroche et l’intégration de Marie dans ce milieu masculin de pêcheurs sera finalement presque une simple formalité au regard des soucis à venir.

Cela m’a plu d’être surprise et que l’histoire prenne un cours différent. Je pensais que ma lecture serait cousue de fil blanc, il n’en a rien été. Moi qui suis plutôt bonne pour deviner à l’avance les histoires en notant dès le début certains détails semés par l’auteur, là, je n’ai rien suspecté.

Le fait de ne pas voir où l’on voulait m’emmener m’a donc accrochée à la lecture. Dès que j’avais quelques minutes, je bouquinais mon Marie-Tempête pour savoir comment tout cela allait tourner.

J’ai vibré, j’ai souri et j’ai même eu les larmes aux yeux plus d’une fois, touchée par certaine situations. J’ai pesté aussi contre Marie qui fonce droit dans les embrouilles mais qui a le bonheur d’être entourée joliment.

J’avoue aussi m’être un peu reconnue dans le personnage de Marie. Impulsive, qui fonctionne beaucoup à l’instinct, prête à foncer dans de nouvelles aventures en ne réfléchissant qu’après coup, Marie qui a en elle une telle envie de sauver le monde qui fait que sa propre famille passe parfois au second plan… Oui, ça me parle tout ça !

Les personnages, même si je les ai trouvés parfois caricaturaux, ont également tous une ou plusieurs facettes de leur personnalité très intéressantes. On se dit que Janine Boissard pourrait presque écrire un tome sur la vie de chacun, à la manière des Rougon-Macquart de Zola.

Au delà de l’histoire et des personnages, la Bretagne et ce petit coin de Finistère transperce à chaque page. La météo, la nature, le troquet du coin, tout y est. Pour tout vous dire, je ne suis jamais restée assez longtemps dans un village de pêcheurs pour savoir comment le quotidien s’y déroule mais j’aime à penser que la vie y est telle que Janine Boissard la décrit. Cliché ? Peut-être.

Une série télé a été issue du livre il y a une quinzaine d’années. Je ne pense pas avoir envie de la voir. Marie a vécu son aventure dans mon imagination, je lui ai donné un visage, une voix, je ne suis pas certaine d’avoir envie de la découvrir différemment. En tout cas, il s’agit d’une parfaite lecture pour votre été !

Et vous, dites-moi tout, qu’avez-vous pensé de Marie-Tempête ?

Vous pouvez également lire le billet d’AnneClaireBCN qui m’avait soufflé cette idée de lecture.

N’hésitez pas à proposer un nouvel ouvrage pour septembre (en août, on met le club de lecture en pause) !

23 commentaires

  1. Voilà ce que j’ai écrit il y a peu suite à la lecture de Marie-Tempête :
    L’histoire de Marie me fait penser aux sagas estivales dont on raffolait pendant nos jeunes années. Comme leurs héroïnes, Marie fait face avec force et ne baisse pas les bras devant les difficultés qui s’imposent à elles. Ce roman s’est révélé agréable à lire, j’ai bien aimé y découvrir les coulisses du monde marin dans lequel évolue le personnage de Marie, une femme et une mère combattive dont on ne peut qu’admirer la force de caractère et cette capacité à toujours aller de l’avant malgré les épreuves et les doutes.

  2. Janine Boissard n’a pas son pareil pour décrire des personnages dans lesquels on se reconnait toujours un peu. A lire l’Esprit de famille, romans en plusieurs volumes sur une fratrie de 4 sœurs à la façon des 4 filles du docteur March. Merci pour ces conseils lectures et toutes ces bonnes recettes et ces superbes photos de la Bretagne et tout le reste… C’est un vrai bonheur de vous suivre.

    1. J’avais lu l’Esprit de Famille ado et j’avais beaucoup aimé justement cette saga familiale. ça m’avait donné envie d’avoir plein d’enfants. Merci pour ce gentil message, ça nous touche beaucoup.

  3. J’ai dévoré Marie Tempête ado, j’ai vu la série mais au début ou c’est passé, c’est a dire que 16 ans après je sais pas si j’aurais toujours le meme entrain mais Anne Jacquemin joue méga bien!

  4. Merci pour cette découverte : c’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé une écriture certes un peu caricaturale mais que j’aime tant (ce n’est pour rien que je suis fan de Ken Follett et de ses Piliers de la Terre) ! Je connaissais Janine Boissard pour son Esprit de Famille, ça donne envie de (re)découvrir le reste de ses ouvrages !
    J’ai beaucoup aimé être plongée dans ce que j’imagine être une part de la réalité du quotidien d’un port de pêche, avec cette notion de communauté « envers et contre tout » et qui me faisait penser aux vacances passées en Bretagne en toutes saisons…
    Vivement la suite de ce club de lecture à la Breizh 😉

    1. Oui, c’est vrai, l’écriture est un peu caricaturale mais cela se lit tellement facilement que je ne boude pas mon plaisir !

  5. Marie a aussi accompagné mes vacances. Enfin, j’ai dévoré le bouquin. Cette ambiance bretonne m’a beaucoup plu. Je me suis laissée emporter par l’histoire même si certains « rebondissements » m’ont paru un peu gros. Je ne savais pas qu’il y avait eu une série télé. Ça m’a donné envie de lire d’autres livres du même auteur.
    Merci pour cette découverte! Vivement aout pour la prochaine lecture!

    1. Tu peux te lancer dans La vie de famille, j’avais beaucoup aimé quand j’avais 13 ans mais je ne sais pas comment je l’apprécierais maintenant…

  6. rentrée de vacances, je peux enfin te donner mon avis sur le roman. Donc, comme je te le disais sur instagram, j’ai trouvé ce roman agréable et facile à lire, mais je rejoins Cléophis sur le fait qu’il arrive beaucoup trop de choses à Marie….cette exagération n’est à mon sens pas très utile, d’autant que la situation initiale n’est déjà pas terrible. Toutes ces galères m’ont peu à peu éloignée du personnage, que je trouve pourtant sympathique. http://verychristmas.canalblog.com/archives/2014/07/28/30244646.html#c62610380
    Une prochaine lecture est prévue?

    1. C’est vrai que la situation est déjà bien galère et qu’elle s’empire de page en page… A un moment je me suis laissée aller en me disant « bon, tu n’y crois ps mais fais comme si » parce que j’aimais vraiment cette lecture. Rendez-vous en septembre pour le prochain livre 😉

  7. Merci pour cette découverte ! Après avoir découvert votre blog et lu vos billets d’envie ou d’humeur, j’ai été attirée par cette lecture ! Et je ne suis pas déçu, lecture facile, on se plonge tout de suite ds l’histoire grâce à l’écriture fluide. Merci de m’avoir fait découvrir cette auteure et mille autres choses encore grâce à wbzh

Les commentaires sont fermés.