10 conseils pour chiner en vide-grenier

wbzh_videgrenier4

Tout a commencé pour moi toute petite… Ma maman adorait chiner. Que ça soit en brocante, chez Emmaüs ou même sur les trottoirs les soirs des encombrants, elle fouinait et trouvait bien souvent des trésors !

Quand j’ai récupéré une vieille maison de poupée à retaper, j’ai décidé de la meubler à peu de frais en vide-greniers (aussi appelés trocs et puces dans le coin) pour l’offrir à ma fille pour ses trois ans. A ce moment, j’ai en quelque sorte réactivé le virus de la chine. Depuis, c’est une sortie que je fais très souvent avec ma petite dernière quand les grands sont à la piscine avec leur papa le dimanche matin.

Nous avons énormément de « trocs et puces » dans le Morbihan, l’entrée est bien souvent payante (de 1 à 1,50 euro) mais cela ne me dérange pas. Le prix des entrées va dans les caisses des associations sportives, de parents d’élèves ou autres qui organisent. C’est en quelque sorte un don qui sera utile, le principe me convient.

Je vais en vide-grenier surtout pour me promener et pour rapporter parfois quelques merveilles. Je suis loin d’être une chineuse professionnelle ou aguerrie mais je vous propose tout de même quelques conseils pour chineurs débutants !

 

1 – Habillez-vous confortablement. Les vide-greniers et autres trocs et puces se tiennent souvent dans des gymnases mal chauffés ou sur des terrains boueux. Si vous voulez prendre le temps de chiner, mieux vaut ne pas être en costume, perché sur des talons de 12 ou porter une mini-jupe moulante (notamment quand vous êtes accroupi pour fouiller dans une caisse pleine de merdouilles trésors).

2 – Partez avec de la monnaie ! De la toute petite monnaie. Si vous trouvez un truc sympa à 1 euro et que vous le négociez à 50 cents (enfin moi je suis restée au franc, je dis centimes…), vous aurez plus de poids en sortant votre pièce de 50 centimes qu’en agitant un billet de 5 euros. Prévoyez aussi quelques billets supplémentaires au cas où.

3 – N’oubliez pas de prendre un sac en tissu (la planète vous dit « merci ») pour rapporter vos trouvailles. Les vendeurs, même s’ils ont un petit stock de sacs en plastique, arrivent vite à cours.

4 – Si vous arrivez tôt, vous avez plus de chance de trouver ce que vous cherchez mais les négociations sont plus compliquées le matin.  Si vous venez en fin de journée, il ne reste plus grand chose mais les vendeurs ont tendance à brader.

5 – Listez au fur et à mesure les objets que vous aimeriez trouver. Cela permet de se les remettre en tête avant de partir chiner et d’être plus attentif. De mon côté, je cherche : des pots Henkel (avec les jolies pommes rouges), le camping-car Barbie jaune (mais ne le dites pas à mon mari), des vieilles cartes scolaires de géographie, des Petits Malins, une boîte en plastique pour 12 œufs, des vieux livres de Gyo Fujikawa, une machine à laver pour la maison de poupée, de la vaisselle en plastique pour ma future caravane (ne le dites pas à mon mari bis), des maisons étagères en bois (j’en suis déjà à 7, je suis accro mais je ne peux pas m’en empêcher à 1 euro pièce…), des vinyles pour mon mari… Mais je reste ouverte à toutes les découvertes possibles comme ces petites tasses Arcopal et ces mini maisons si jolies (à 50 centimes le lot !)…

wbzh_videgrenier3

6 – Si vous cherchez quelque chose en particulier, des vêtements garçons taille 18 mois par exemple, demandez aux vendeurs pour vous éviter de chercher inutilement. Ils peuvent vous aider à mettre la main sur ce que vous cherchez plus rapidement.

7 – Négociez le prix quand il vous paraît une peu élevé ou quand vous achetez plusieurs choses sur un même stand. Personnellement, quand je trouve qu’un prix est juste, ce qui est souvent le cas, je ne le négocie pas. Quand le prix me paraît vraiment trop élevé , je n’ai pas envie non plus de le négocier. 2 euros pour un jouet McDo même pas vintage, ça me refroidit direct. Cette table de chevet  à 3 euros, en revanche, je la prends sans négo.

wbzh_videgrenier1

 8 – Soyez SYMPA ! Cela paraît bien idiot comme conseil pourtant, vous avez à faire à des vendeurs non professionnels en majorité. Vendre n’est pas leur métier et ils n’ont pas forcément la fibre commerçante. Soyez aimable, vous ouvrez ainsi la porte à la négociation, au geste sympa et aux discussions intéressantes.

9 – Réfléchissez avant de craquer juste parce que « c’est une bonne affaire ». Avez-vous vraiment besoin/envie de cet objet ? Si vous achetez un objet et qu’un an après, vous n’en avez pas eu l’utilité et qu’il prend la poussière, ça n’est pas une bonne affaire.

10 –  Il arrive qu’une fois sur place, l’envie de fouiller fasse défaut. Eh bien, tant pis. Ces jours-là, je me promène tranquillement, je touche avec les yeux mais je ne mets pas mes mains dans les caisses. Le simple fait de regarder les stands me fait plaisir, c’est déjà bien.

wbzh_videgrenier2

En l’occurrence, le jour de cette photo, je me suis régalée et j’ai meublé à peu de frais la cabane des enfants !

N’hésitez pas à partager vos bons conseils si vous aussi vous êtes adepte des vide-greniers !

 

31 commentaires

  1. Mon papa est le pro de la bradoche, quand j’étais mome je le suis tout le temps, il m’a apprit a marchander sec 😉 Tellement que maintenant ben j’en fais plus de braderie, surement parce que je vis en ville que dans l’appart j’ai pas de place je sais pas… Souvent je me dis « Faut que je vende le bazar que j’accumule » allé a la rentrée j’en fais des vide grenier 😉 (j’ai une boite 12 oeufs vintage si tu veux!!!)

    1. Oh cette boîte, c’est mon objectif de l’année mais jusqu’à présent on ne s’est pas encore trouvé l’une et l’autre 🙂

  2. J’avais exactement le même miroir dans ma chambre d’enfant à Lodelinsart, en Belgique ! C’est toute une bouffée de souvenirs qui éclate… Merci !

  3. Voilà, tu as tout dit, je fais tout comme toi: la liste avant de partir, la monnaie, le sac, et le sourire pour faire de jolies rencontres et négocier s’il le faut. Et parfois, il faut ajouter les bottes et le parapluie 🙁
    Par contre en Ille-et-Vilaine, c’est gratuit! L’entrée payante semble une spécificité morbihannaise, ici on gagne quelques sous en proposant buvette, tour de jeu gonflable pour les enfants, etc…

  4. merci de tes conseils Marjolaine.
    ayant, comme toi, l’habitude des vides-greniers, j’avoue que c’est plus ta photo qui m’a fait lire ton sujet 😉 ce sont tous des conseils déjà appliqués chez nous (ma fille s’y met aussi).
    ton miroir avec osier est juste superbe, j’adore…
    nous, ce WE, avec ma fille, on a dégoté une petite étagère en osier à 0,50 €. là, on achète direct sans négocier.
    un stand où tous les vêtements étaient à 1€, j’ai pu lui trouver des pantalons en 10 ans en TBE (rare dans cette taille) et même un ensemble Catimini jaune soleil (blouse + jupe) pour 2€.
    bref, on a bien dépensé dans tous les sens du terme 😀
    en prime, on a bronzé car le VG était en extérieur et gratuit (avec buvette et restauration à prix très raisonnables).
    les prochains : Damgan + Ambon le 8 juin.
    bonnes trouvailles !

  5. Je valide tous tes conseils !!
    Je suis moi même adepte et fan des puces par chez nous !!
    Je suis plus excitée d’aller faire les puces que du shopping, on trouve de véritables trésors, et en + on peut s’habiller pour 3 fois rien (surtout les enfants !!)
    J’avais les mêmes tasses quand j’étais petite chez mon papa et le miroir en rotin j’avais le même dans ma chambre de quand j’étais petite !! hihi

  6. Ici aussi fana de brocante ( ça fait 2 semaines que je n’en pas fait je suis en manque!!!)
    Mon problème pas souvent de monnaie…..grrrr et niveau négociation c’est pas trop mon truc. Si je trouve que c’est trop cher je laisse..
    Comme toi je cherche des pot henkel (j’ai déjà la carafe et 2 verres trouvées chez emmaus et un verre mesureur) les mug arcopal lotus et autre arcopal selon les coups de coeur, des gros livres disney pour ma fille…..et aussi les boîte à oeufs en plastique ( pour quand j’aurai des poules)

    Bonne chine

  7. Comme tu le sais déjà j’adooore les vide-greniers et autres brocantes, pour y chiner plein de bonnes affaires mais aussi pour y vendre moi-même nos affaires depuis plus de 10 ans !!
    Aujourd’hui on a nos petits rituels avec 4 autres amis, on fait les 2 brocantes de nos villes par an et on a une organisation du tonnerre maintenant !! et surtout qu’est ce qu’on se marre, et heureusement car parfois les acheteurs ne sont vraiment pas sympas..

  8. Tout comme Nathalie, j’avais le m^me miroir que le tien, et pas loin de la Belgique où elle résidait ! C’était il y a presque 50 ans (gloups!) dans le nord de la France et je l’avais complètement oublié!
    Merci pour tes bons conseils et pour cette page, « souvenirs,souvenirs » ♪

  9. Article très sympa, je savais pas que ça pouvait être payant ici (Alsace) c est plutôt rare genre uniquement si c est en salle mais c est souvent « spécial puériculture »

    Quelques points communs dans les objets de prédilections 😉
    Vinyles, pots henkel, tasses à Pois, arcopal, boîtes anciennes façon épiceries, pis le feeling . Mon mari trouve que le sous sol devient une annexe d un vieux bistro !

  10. Ma môman est une mordue des vides greniers, elle me dégotte très souvent des trucs sympa pour les zouaves.
    Par exemple, samedi dernier : vélo pour Rikiki 12€ (nickel le vélo), combi de ski pour Cacahouète 2€ (taille plus grande pour hiver prochain ou plus ?)…
    Ta table de chevet (tu l’avais montré sur ton blog est très chouppinette)

  11. Chez nous c’est l’activité favorite du dimanche ! On a tellement chiné de choses pour Mon Petit Pirate que je ne saurais me rappeler de tout, nos meilleures affaires sont quand même un coussin de maternité à 2€ et un beau parc à 3€ ! C’est magique les troc et puces quand on a peu de moyens et de l’imagination !
    Bisous bretons

  12. On a fait un vide-grenier très sympa dimanche, le premier de l’année et sous le soleil s’il vous plaît !
    On en a bien profité et on a bien acheté aussi pour trois fois rien : un service à thé, quelques vêtements pour mon grand, des puzzles Djeco pour le petit, des cartes Pokemon (indispensable !!!) et … deux bouteilles à limonade comme celles de Céline ! Alors là j’étais heureuse de ma trouvaille, il me tarde de les relooker !

  13. J’en fais de temps à autre mais je ne suis pas accro… Par contre, clairement, j’ai déjà fait de très jolies affaires…
    En fait, quand j’y vais, j’y passe beaucoup de temps car je ne veux rien de spécifique alors je regarde tout, absolument tout et j’attends le truc qui va faire tilt… Sauf que les enfants s’impatientent trop rapidement 😉

  14. 100% d’accord avec tes conseils ! J’habite en Angleterre, dans une ville renommée pour ses antiquités et brocantes. Les professionnels arrachent donc généralement les jolies choses avant même que je n’ai ouvert un oeil et bu un café et les prix sont un peu plus élevé que ceux que vous évoquez. C’est donc un petit plaisir pour moi de fréquenter les vide-greniers dès que je suis de passage en France !

  15. Mon mari et moi aimons bien aussi les vide-greniers, nous ne connaissions pas du tout quand nous habitions en ville, mais ici à la campagne, il y en a beaucoup ! Et nous trouvons toujours des petites choses, des petites voitures pour les gremlins, des vêtements pour eux aussi … et des choses à bricoler pour monsieur ! Et des livres pour moi ! Bref, on est adepte, et cela fait un moment que nous devons aussi participer pour vider nos placards encombrés …
    Bises et bonne fin de semaine !

  16. On adore les vide-greniers ici.
    On y va en famille (enfant de 3 et 6ans) : on donne des objectifs aux enfants (cela evite les questions du style « Mamannnn, quand est-ce qu’on rennnntre?! »), et nous on cherche tranquillement.
    Du coup, cela developpe bien le sens de l’observation des enfants, la patience et puis il y a un gros travail sur la frustration car on ne trouve pas des petshop ou des voitures precises à chaque fois.
    OK, la 1ere fois on a droit à la crise publique mais après ça va mieux… mais c’est un travail au corps avant et après ^^
    On leur apprend aussi qu’on achete de l’ancien et pas du neuf. Pour la grande, on commence à lui apprendre la valeur de l’argent, la negociation.
    C’est un vrai moment de partage en famille
    Ah oui, ne pas oublier le petit encas de 10h pour les enfants car chez nous, on ne rentre pas avant 13h 😉

  17. Je me suis mise à faire les brocantes pour habiller les kids. Jusqu’à 2/3 ans c’est vraiment le paradis de la sape (même de marque) à prix minis.
    Depuis je fouine aussi côté bouquins et jouets. J’ai aussi dégoté un bureau d’écolier vintage carrément top! Bref c’est addictif et ça fait une chouette sortie en famille

  18. J’adore chiner mais je rapporte très souvent…. des jouets pour mon petit loup (!) et jamais rien pour la maison (mon homme n’aime pas trop les vintageries) pourtant le jour où je trouve des tasses Arcopal ou un petit meuble comme celui que tu as eu à 3 euros : sortez les confettis : je l’embarque sur le champ ! Ici, on a un max de figurines Kinder et des jouets défoncés à la pelleteuse, c’est assez difficile de trouver des objets qui « valent le coup »

  19. Wow la table de chevet si suédoise avec ses pieds compas ! <3
    J'en ai une du même genre que j'ai eue à beaucoup beaucoup plus… Belle affaire ! 😉

  20. Moi aussi avec mon chéri on adore les vides greniers. on y va plutôt pour voir ce que les gens vendent hihi mais j’avoue que l’on craque quand on tombe sur des perles <3 !
    vivement dimanche pour le prochain ;D
    bonne soirée

  21. J’adore les vides-greniers !
    Malheureusement, il y en a très peu chez moi et ça me manque.
    Petite question : y a-t-il un site où sont répertoriés les différents vides-greniers de Bretagne ? Histoire que je puisse combler mon manque pendant nos vacances d’été 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *